Categories
Concerts Egalité Femmes Hommes Musique

La chanteuse franco japonaise Maïa Barouh publie une version Beatbox de “Tokyo Ondo” avec OHLALA

La chanteuse franco-japonaise Maïa Barouh sort une version beatbox de son single “Tokyo Ondo” avec OHLALA le premier groupe de beatbox mixte en France.

Tokyo Ondo – Maia Barouh ft. OHLALA

Son 1er Single «Tokyo Ondo» qui est sorti le 1er Octobre avoisine déjà les 100,000 vues mais elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, “Le voyage des chants populaire japonais continue ! Cette fois ci c’est une version inédite avec le 1er groupe de beatbox gender mixte français!”Maïa Barouh

Chanteuse, flûtiste, auteur, compositrice et arrangeuse Franco-Japonaise, Maïa est une artiste unique. Dotée d’une grande expérience de la scène, elle sait saisir le public par sa voix qui vous prend aux tripes mélangeant les chants ancestraux Japonais avec du rap, groove, electro, chanson avec une grande liberté.

Tokyo Ondo c’est un chant populaire Japonais qui célèbre la capitale Nipponne ! Il a été écrit après un grand séisme qui a ravagé la ville pour encourager les gens à garder le sourire et se reconstruire. 

L’histoire de Tokyo Ondo par Maia Barouh

“Le morceau fait partie de mon répertoire de musique populaire japonaise. Je sélectionne des chants traditionnels qui me touchent, et je les réarrange en gardant globalement la mélodie et les textes, mais en changeant les harmonies, la rythmique, la production…

“J’aime revisiter ces chants populaire, à mon goût trop beaux pour rester dans une boîte étiquetée « traditionnel » dessus comme si on avait pas le droit d’y toucher. Ce sont des chants de fêtes, de marins, de labeurs qui ont été transmit oralement pendant des centaines d’années… ca transpire le blues ! La meilleure façon pour moi de les garder en vie est de les interpréter à notre façon.” 

Version Originale de Tokyo Ondo – Maia Barouh

Comment le lien s’est il fait entre ton projet et Ohlala ?

J’ai d’abord connu Oxyjinn au travers du village d’artistes que je suis entrain de créer au Pré-Saint Gervais. J’aime l’appeler “Le Village” tout simplement. Entre musiciens, et ses amis beatboxeurs qui passent par le village il nous arrive de jammer parfois jusqu’à pas d’heures.

Qu’est ce qui t’as donné envie de faire une version en Beatbox de ton single ?

“J’ai toujours été fascinée par le beatbox car je suis une passionnée des rythmes et de la voix. Sur mon chemin, J’ai eu l’occasion de rencontrer et collaborer avec des beatboxeurs.

Suite à ma rencontre avec le chanteur & beatboxeur Oxyjinn, il m’a présenté ses amis Prichia, Scratchy et Julieta ça a été un coup de foudre instantané💥 et quand ils ont monté leur groupe OHLALA, alors là double crush 💥 💥 

Groovy Life by Ohlala

Ca faisait plusieurs mois qu’il me parlait de son groupe de Human Beatbox. J’ai écouté leur processus créatif et l’idée à petit à petit germé dans un coin de ma tête. Et quand ils ont sortit leur morceau Groovy Life en Mai dernier pour tenter de se qualifier en équipe au Grand Beatbox Battle World League 2021* j’ai trouvé ça génial. (*NDLR – La compétition la plus prestigieuse de beatbox au monde)

J’ai eu une envie folle de faire une collaboration avec Ohlala. J’ai sentie qu’on pouvait amener ce chant où on ne l’imaginait pas. Quelque chose de délirant mais en même temps naturel, moderne mais organique … Et c’est naturellement que je leur ai proposé de revisiter Tokyo Ondo de mon prochain album Aida.

Quel a été le processus créatif ?

Oxyjinn, un artiste curieux qui n’aime pas les frontières, s’est mis à l’arrangement et après une petite répétition rapide avec l’équipe, hop! direction le studio Onetwopassit avec le réalisateur Guillaume Diamand-Berger, un ami de longue date que j’ai rencontré à Tokyo. 

Mission accomplie ! Le résultat est anachronique tout comme la ville de Tokyo ! Je suis très excités de cette grande première,  et j’ai hâte que l’on se retrouve pour plus d’exploration…a refaire vite ! 

« AIDA » est le nouvel album de Maïa Barouh qui sortira en 2022. Aïda veut dire « entre » en japonais . Entre la France et le Japon, entre continent et archipel, entre sons modernes et ancestraux …

L’idéogramme s’écrit 間 , un soleil enfermé par deux portes qui veut aussi dire le silence.

page2image14541344

Composé, écrit, arrangé, produit par Maïa sur plusieurs années, elle a creusé en partant de la base, sa voix et sa flûte, ses instruments premiers. Elle construit ensuite autour, mais sans fioritures. Le résultat est brut, aéré, profond, mais aussi décalé, drôle, parfois grinçant par exemple quand elle parle de racisme anti- asiatique.

Le cœur de sa recherche a été de trouver une manière naturelle de mélanger ses deux langues dans ses textes. Elle a travaillé avec une rappeuse, Elea Braaz, pour trouver la justesse des mots français sur des mélodies ancestrales Japonaise, ou faire sonner du français comme du Japonais sur un rap… c’est comme ça que l’unique vrai album franco-japonais est né.

Les sons et paroles évoquent son univers riche, entre la folie du Tokyo underground, le groove de la musique du monde, le chant folklorique, le rap et les sons électroniques …. Un album rare, profondément métissé, qui vacille entre racines et modernités.


東京音頭の旅は続く〜!今回はフランスの世界初の男女ビートボックスグループとのセッションです。

Enregistré avec Laurent au Studio Onetwopassit

filmed and edited by Guillaume Diamand-Berger

mixed by Jori Collignon de Boisgisson

Composé avec OHLALA : Oxyjinn, Prichia, Julieta & Scratchy

Vous pouvez écouter la version originale de Tokyo Ondo sur Spotify, Apple Music et Deezer .

Suivez Maia Barouh sur ses plateformes INSTAGRAM et FACEBOOK

Publié par @scratchybeatbox

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *